GLF Afrique 2021 : en résumé

Du 2 au 3 juin 2021, plus de 6 000 personnes de 51 pays à travers l’afrique se sont réunies en ligne pour GLF Afrique: Restaurer les terres arides d’Afrique, la première conférence numérique au monde centrée uniquement sur les terres arides d’Afrique, certains des paysages les plus importants sur le plan culturel et écologique, et les plus fragiles. Des dirigeants, des militants, des scientifiques, des jeunes, des experts en politiques et bien d’autres se sont réunis pour sensibiliser sur l’importance de restaurer ces écosystèmes qui couvrent près de la moitié du continent et abritent près de la moitié de sa population.

Avec plus de 45 sessions, plénières, lancements, visites virtuelles et projections de films, l’événement a rassemblé des éléments probants sur la restauration réussie des terres arides et a fourni des conseils aux praticiens et aux décideurs avant le lancement de la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes, qui dure de 2021 à 2030.Les messages partagés ont eu une portée de plus de 22 millions de personnes sur les réseaux sociaux, soulignant la force d’un mouvement mondial croissant pour la restauration des terres.

Whova staying open

Savoir-faire nécessaire à la réussite de la restauration réussie des paysages forestiers en Afrique

Sur la base des recherches de l’IUFRO , la séance correspondante pendant GLF Afrique a visé à présenter certains des facteurs favorables à la restauration des paysages forestiers (RPF). Elle met l’accent sur les capacités nécessaires pour mettre en œuvre la RPF, en mettant en évidence trois espaces opérationnels dans lesquels les parties prenantes ont besoin de capacités spécifiques: l’espace de la gouvernance, l’espace de la facilitation et l’espace de la mise en œuvre sur le terrain.

Lire le document

Une conférence portée par la jeunesse africaine

Avec un âge médian de 19,7 ans, l'Afrique a de loin la population la plus jeune de tous les continents du monde. Les jeunes Africains deviennent les leaders d'un mouvement croissant pour faire revivre les écosystèmes du continent et sauvegarder les moyens de subsistance. Plus de 4 000 jeunes de plus de 90 pays ont participé au GLF Afrique, soit près de 70 % des participants. La conférence a offert aux jeunes une occasion unique de se connecter, de partager des idées et de créer de nouveaux partenariats pour restaurer et transformer les paysages.

Organizations that engage with GLF